Haut de Page
Président : Dominique TOUSSIROT 17, rue Celles lès Condé 02330 Condé en Brie 06.79.12.61.21.
Vice-Président : Pascal BOCHET
Secrétaire : Vincent VEVAUD
Tésorier : Olivier PHILIPPE
Pêche à la mouche et au Toc         4 rivières : Surmelin, Dhuys, Verdonnelle et  Saint Agnan Gestion partimonial NO KILL TOTAL sur l'ensemble des parcours
Siège social : 17, rue Celles lès Condé 02330 Condé en Brie site internet
Les Truites sauvages de la vallée des quatre rivières Le Surmelin est un affluent de la Marne et la vallée qui l'abrite ainsi que les vallons qui par leurs cours d'eau annexes l'alimentent -La Dhuys, La Verdonelle,Le Ru de St Agnant- forment un réseau hydrographique d' une exeptionelle qualité et d'une grande diversité écologique; ce qui en fait une destination de tout premier choix pour les pêcheurs de salmonidés du nord de la France. C'est dans un cadre authentique et préservé que l'association de pêche et de protection des milieux aquatiques de Condé en Brie propose pas moins de neuf parcours de pêche qui combleront les plus exigeants des pêcheurs à la truite: toute la gamme des profils de pêche sportive leur est offerte; partant du petit ruisseau sauvage serpentant en pleine nature (Ru de St Agnant) à la large rivière puissante et calme, du type «chalk stream» (Le Surmelin au château); en passant par la torrentueuse petite rivière du village et des prairies (La Dhuys). Pour profiter pleinement d'une session de pêche dans la vallée, il conviendra de prendre connaissance du règlement dont le but est de maintenir une très belle population de truites sauvages dont les plus beaux spécimens peuvent dépasser les cinquante centimètres; la taille moyenne des salmonidés capturés étant de l'ordre de la trentaine de centimètres... De nombreuses formules de permis sont accessibles (du permis à la journée jusqu'à la carte de membre à l'année); presque toutes les techniques de pêche sont envisageables, bien que la pêche aux leurres soit toutefois très encadrée car jugée trop meurtrière. La pêche au toc est par contre encouragée et les pratiquants de ce mode de capture trouveront leur bonheur sans trop de difficulté. Quand aux pêcheurs à la mouche - qui forment le gros des pratiquants-; il leur faudra parfois faire preuve d'un peu de stratégie pour arriver à leurs fins...sachant toutefois que la totalité des parcours leur est offerte, voire même quasiment réservée sur certains parcours «sans-tuer». Les profils de rivières étants très diversifiés, chaque moucheur pourra adapter sa méthode -sèche, nymphe, noyée, streamer- en fonction des conditions météo, de la saison et du parcours choisi. Si le Surmelin, La Dhuys et la Verdonelle peuvent offrir des moments de pêche inoubliables, par exemple à la faveur d'une éclosion massive de mouches de mai ( cela eut aussi pu être des bibios, des baetis, ou encore des tricoptères au coup du soir...), les rivières peuvent parfois savoir se faire mériter comme peuvent en témoigner certains pêcheurs confirmés qui ont «les comprendre» avant de succomber à leurs charmes. A l'opposé, le débutant chanceux peut très bien d'emblée se retrouver sur un radier avec sept ou huit gobages de truites peu sélectives, rendues folles par l'abondance d'une manne tombée du ciel. Côté matériel pour les amateurs de fouet on peut sans se tromper faire confiance en une canne d'environ neuf pieds assortie d'une soie numéro cinq. Cependant, sur les parcours amont des affluents du Surmelin, une sept pieds peut s'avérer être un choix judicieux. En ce qui qui concerne la boîte à mouche,vous l'aurez compris, il vaut mieux l'envisager complète; seules les imitations de plécoptères semblent superflues. N'oubliez pas d'écraser vos hardillons sur les parcours no- kill (sans tuer) à moins que vous ne fassiez le choix moral de l'envisager sur la totalité des parcours visités. L'association, fondée en 1887, ce qui en fait la plus vieille assoc de France, s'inscrit résolument dans la modernité en faisant du challenge de l'environnement sa priorité absolue: qualité des eaux, respect et protection de la faune et de la flore. L'aspect culturel et relations humaines s'inscrit dans la continuité de l'engagement environnemental; comme en témoigne sa gestion par un petit groupe de passionnés dont certains- éloignés par leurs obligations professionnelles- sont restés de fidèles membres actifs. Mais le combat pour sauvegarder et valoriser ce patrimoine exeptionnel que sont les cours d'eau de la vallée de Condé en Brie requiert le plus de bénévoles possibles, les tâches passionnantes ne manquent pas: couper une branche, entrer en relation avec un propriétaire, un organisme, réabiliter un petit ruisseau, signaler une pollution, enseigner à des jeunes, communiquer, écrire un article.....ect. Faire de l'écologie! Bienvenue à tous!
Page mise en ligne jusqu'au 1 janvier 2022 Copyright © 2003/2021 Association Bochages Productions tous droits reservés
Retour accueil